Arts, Basses-Laurentides, Bibliothèque Guy-Bélisle, billet d'humeur perso, poésie, Saint-Eustache

Ces chaises

Sculpture-chaises

Les artistes

Auraient pu occuper

Ces chaises

Invitation ratée ou reportée

Les poètes

Auraient pu déclamer

Réclamer

Voix sur place publique

Les musiciens

Auraient pu jouer

Enjouer

Sortez violons, accordéons

Les comédiens

Auraient pu

Vous faire une scène

En cet espace enneigé

Le public

Se terre

Ignare

Dans les abris-bus.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2020

Basses-Laurentides, billet d'humeur perso, Deux-Montagnes, Lac Deux-Montagnes, Laval, nature, Poème de train, poésie, poésie de train

Ta main sur la table

LacDeux-Montagnes

Je laisserai

Sur cette terre

Des mots

Un sourire énigmatique

Peut-être une ligne prophétique

Les remous

D’une rivière

Le calme

D’une neige tombée

L’horaire régulier des trains

Ta main sur la table

Une coupe vide

 

Je laisserai

Sur cette terre

Des cieux

Des berges gelées

Un renard roux

Un hibou

Des fleurs en dormance

Au fond du jardin

Un chat curieux

Un fjord

Un estuaire

Ta main sur la table

Une coupe vide.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2020

Montréal, Poème de train, poésie, rue Sainte-Catherine Ouest

Sous bulle de verre

Flocon-rueSte-Catherine

Champ de pissenlit

En janvier

Étoiles de mer égarées

Modernité

Empruntant aux temps anciens

Des symboles

Pour se les approprier

Flocons de neige

Grésil fragmenté

Nos rêves éclatés

En parcelles

Je suis le Petit Poucet

Arpentant la grande ville

Je compte les feux

Je contemple les jeux

De lumières

Pareil à un enfant

Entrant dans un magasin

De confiserie

Le sablier se vide

Et moi je glisse

Avec les grains de sable

Sous bulle de verre.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2020

écologie, Basses-Laurentides, billet d'humeur perso, Deux-Montagnes, poésie, rythme de vie, Spiritualité

Comme tortue…

Boule&bol

Bol à café

Bol à soupe

Bol à pâtes

Renversé

Pour former

La carapace d’une tortue

Sur laquelle le monde

Évolue

En couches multiples

Le poète imagine

Ce que d’autres ne voient pas

Cosmogonie

De cuisine

Vestiges de Chine,

De l’Inde

D’un savoir amérindien

Le poète s’incline

Face aux méridiens

Aux fuseaux horaires

Il bat retraite

Ou va son chemin

Si lentement

Qu’on ne prête guère attention

Aux tortues

En voie de disparition.

 

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2020

Arts, écriture, billet d'humeur perso, Café littéraire de Toulèsarts, Deux-Montagnes, Montréal, poésie

Entre le pourquoi et le comment…

Encre

 

Dans sa tête c’est la tourmente

Le vent qui gonfle les voiles

La maison qui se transporte

Les poètes que l’on déporte

Ces nouvelles notions qu’il faut retenir

Au travail, nouvelle routine

Derrière soi, le spleen

Ces nouveaux visages qui s’apprivoisent

Les mots voyagent tout comme lui

Entre la marche, le train, le métro

Dans sa tête, ce sont les feuillus

Pris au dépourvu

Par l’hiver trop brusque,

Par la cadence soudaine

De la vie moderne

Tout défile, le futur tracé du REM et les paysages

Guère le temps de déguster un sauternes

Ce rythme intense se digère

S’ingère en écrivant des poèmes

Au fil des stations

Entre le dedans et le dehors

Entre le pourquoi et le comment.

 

© Encre tourmentée, texte, Denis Morin, 2020

 

 

 

 

écriture, Basses-Laurentides, billet d'humeur perso, poésie, Vieux-Saint-Eustache

Effervescence

Mur de pierre

On écrit

Pour exprimer

Sa lourdeur

Sa torpeur

On écrit

Pour des envies

D’effervescence

De bulles qui éclatent

Dans un verre

Sous les poumons

Du souffleur

On écrit

Pour abattre les frontières

Gravir les murs

Qui t’encerclent

Te confinent

On écrit

Pour se dire

Que rien n’est impossible

Pour croire

Aux miracles

Pour la transmutation

Des choses et des êtres

Pour réveiller le meilleur

Gommer ou dénoncer le pire

On écrit

Pour t’ouvrir ma ligne de vie,

Ma ligne de cœur

On écrit

Pendant des heures

Pendant des journées

De ciel gris

Pour aujourd’hui

Pour un futur

Pour des verbes

Qui emmêlent

Faire et être

On écrit

Tout simplement

Parce que la tête

Ne contient plus

La tourmente

Les personnages

Les voix

Les histoires

Les confidences

Les regards

Les plongées en soi

Les remontées vers le dehors

Les vies

On écrit

Sans se prendre la tête

Pour faire la fête

Pour faire table rase

Pour faire la paix

On écrit

Des kilomètres

De mots

Ligne blanche

Pointillé jaune

Bornes

À bas les barrières

J’écris…

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2020