Montréal, poème de métro, poésie, Station de métro Henri-Bourassa

La samba

LeZèbreHBourassa

Il porte

Élégamment

L’aigrette

Au cou

L’autruche

Sur ses épaules

Et une tempête

Sur la brousse

Du dos

Il ne se sait pas

Photographier,

Épier

Mais le poète

Veille

Objectif ouvert,

Prêt à bondir

À rebondir

Ne manque plus

Que la samba.

 

© Texte, photo, Denis Morin, 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s