Montréal, poésie, station de métro Bonaventure, vie quotidienne

Les lamas

PetitsLamasGareBonaventure

Petits lamas

Défilant

En file inca

Sous l’œil blasé

Des citadins et des banlieusards

Est-ce un hasard

S’ils vivent à plus

De mille lieues

De Machu Picchu

Cherchez l’erreur

Tout éclot

En métaphores…

Pour qui sait scruter

La banalité ambiante.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2020

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s