actualités, billet d'humeur perso, Montréal, poésie, quarantaine, rue Saint-Mathieu, Montréal

Quarantaine

Circulez

Circulez

Y a rien à voir

Ou si peu

De piétons

Marchez

Sinon

Une contravention

Ventilez

Évacuez les idées grises

Mais chez vous

Déprime

Ou éclats de rire

Sont à proscrire

Sur la place publique

Détournement

De vos heures

Pour quelques jours

Faites un détour

Circulez

Y a rien à voir

Car le présent…

Ressemble

À une quarantaine.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2020

Amérique, Angleterre, Écosse, Canada, France, Iles britanniques, Irlande, Migration, Montréal, Nouveau-monde, Pays de Galles, Québec, rue Saint-Marc, Montréal

Hisser les voiles

VoilesRueStMarc

France,

Iles Britanniques,

Les vagues frappaient

La coque

Des bateaux

Longue et lente traversée

Océan mauvais

Jurons des matelots

Vents du large

Laisser famille et pays

Voir devant soi

Avenir et pays

En autant de s’y rendre

À bon port

En autant d’avoir le pied marin

D’humer l’air salin

D’avoir des projets plus grands

Que le passé

Dont on voulut

Se délester

En quittant le port

Des bras familiers

S’agitaient au loin

Sur le quai

Partir

Ne jamais revenir.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2020

communication, Montréal, poésie, vie quotidienne

Jonction

Les 3 fils

Les trois connexions

Filiformes

Forment

Croisée des chemins

Croix

Frontière imaginaire

Mon collègue rigole

Se fout de moi

Segment de réalité

Transposition

Le blanc pour le jour

Le noir pour la nuit

Le violet pour les fleurs

Que lit-on dans ces fils

Dans ces branchements

Tout peut devenir

Matière à poésie

Tout peut révéler

Un sens

Au-delà des signes immédiats

Suffit

D’y penser

D’éclater

L’objet

Transmutation

Pour dire le temps qu’il fait

Au combiné

À la jonction

De l’appareil et de l’oreille.

 

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2020