Gare centrale, Montréal, poésie

Les macarons

LesMacaronsGareCentrale

Assis

En une salle des pas perdus

Photo prise

Œil attiré

Par ce que je croyais

Être un pantalon fleuri

Mais on dirait

Des hamburgers

Ou des macarons

Préférons

De loin

Les macarons

Pour le côté festif

De la pâtisserie

Non pas pour la source

De gras saturé

Causant ainsi un retrait

De la grâce

Remarquons

Ces touristes agiles

Encore dépourvus

D’arthrose

Pour la plupart

Suivant un guide

Ou ne voulant pas

Louper un train

Car après tout,

Nous sommes dans une gare

L’auriez-vous oublié…

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s