Blogue

Non classé

L’îlot du renard

Voici un îlot

Muni d’un poteau

Touche électrique

Pensons plutôt

Au mât d’une goélette

Amarrée

Au milieu d’un lac

Peu profond

La végétation ayant absorbé

Les voiles

Histoire de s’ancrer

Dans le paysage

Le train file

Le passager capture

Le singulier îlot

Chacun comprend

Selon le bout de sa lorgnette

Voici un refuge

Un subterfuge

Prière de ne pas déranger

Le renard

Prisonnier sur cet îlot

Après le retrait des glaces

Il guette

Le passage des oies

Il en saigne une

De temps à autre

Le carnassier se repaît

Et le duvet arraché

Aux os

Convient aux oiseaux nicheurs

De la fragile canopée.

© Photo, texte, Denis Morin, 2021

Non classé

Spirale de cahier

Nuage

Spirale de cahier

Destinée au recyclage

On en fit

Avec des doigts malhabiles

Un nuage

Une aile d’ange

Une mésange

Que sait-on

Du métal torsadé

Jusqu’où termina-t-il

Son envolée

Volutes

Folles arabesques

Qui relaient

Des aventures livresques

Des péripéties

On cogitait un roman en devenir

Des poèmes

Des nouvelles

Sous l’aspect régulier

De la spirale du cahier…

© Photo, texte, Denis Morin, 2021

Non classé

Des fleurs et des lettres

Cinéma

La vie

Étrange salle de cinoche

Scènes exaltantes

Scènes moches

Aussi

Spectateurs et voyeurs

Nous sommes

Acteurs de notre destinée

En somme

La vie

Tu te souviens

Jeux de nos regards

Au feu

De circulation

Tu promenais ton chien

Des courses

Je revenais

Chargé comme mulet

Sourire échangés

Numéros vite notés

Sur papier froissé

Mon portable, à la charge

Et le tien, brisé

La vie

Étrange salle de cinoche

Dans ta boîte aux lettres

J’y ai glissé

L’amant de Duras

Clair, le message

N’est-ce pas

La vie

Étrange salle de cinoche

Au café

Tu m’as donné

Comme répartie

Mémoires d’Hadrien de l’autre Marguerite

Décidemment, nous aimons

Les fleurs et les lettres.

© Photo, texte, Denis Morin, 2021

Non classé

Ella, Nelly, Simone et Billie

Chanteuses-blues

Des doigts

Elles claquaient

Et ça faisait tac, tac, tac

On s’évadait par la rythmique

Ça faisait déjà chic

Futur quartier gentrifié

À l’ombre des tours

Ça provoque le choc…

De retour à la musique,

Ella, Nelly,

Simone et Billie

Chantaient

Pour se rendre à l’usine

En septembre

Se divertissaient et bossaient en quatuor

Le vendredi

Dans un club de jazz

Il fallait nourrir les petits derniers,

Les écoliers

De la famille

La voix, on donnait

Aux Montréalais,

Aux touristes

De passage

Au temple,

Le dimanche

Le gospel s’élevait

Puis vers leurs humbles demeures

Elles s’en retournaient

Ella, Nelly,

Simone et Billie.

© Photo, texte, Denis Morin, 2021

Non classé

Et personne d’autre

Nuages

Pénélope voulait

Son Ulysse

Qui tentait

D’échapper

Aux charmes de Circé

Pénélope tissait

Inlassablement

Sur son métier à tisser

Les prétendants

Pouvaient bien

Tendre l’arc

Et les muscles

Les yeux elle détournait

Quand bien même

La beauté de la chair

Si le cœur a déserté

La couche

Si le cœur a levé

Les voiles

Pénélope voulait

Son Ulysse,

Lui et personne d’autre

Pour sécher ses pleurs.

© Texte, photo, Denis Morin, 2021

Non classé

Je passais par là…

LuneBleue

Migration lunaire

Du ciel

À l’horloge

Sur boulevard

Spectacle singulier

Pour banlieusard insomniaque

Je passais par là

Ouvriers de gare

En pause nocturne

Demain, dossiers diurnes

À traiter

Ultimatum de l’automne

À la corbeille, le masque

Je respire enfin

Quand voisins endormis

Quand outardes assoupies

En bordure de lac

Coyote peut bien gambader

Sous la canopée obscure

Du boisé.

© Texte, photo, Denis Morin, 2021

Non classé

Camille, Paul et Jean-François

Planete-satellite

De terre ordinaire,

Jamais rare…

Je vois Camille C.

Les mains maculées

D’argile

En bordure de Seine

Et Paul, son frère,

Dodelinant lui aussi

Son imaginaire…

Théière marron

Ronde comme globe

S’amuse

Infuse thé aux bleuets

Breuvage aux myrtilles

Plaît-il !

Parfum discret

Et la bille

De l’ami Jean-François

Se divertit

Incarne

Le satellite marbré

D’une éventuelle exoplanète…

© Photo, texte, Denis Morin, 2021

Non classé

Cassandre

Murale

Ton visage

Sur mur de briques

Sourire de libération

Mais regard inquisiteur

Entre fleurs et nuages

De quoi sera fait demain ?

Tu es ma sœur, mon frère

Armes et barbelés

Ne servent à rien

Larmes et ségrégation

Aux mots ciselés

Ne sèment rien

Sauf désolation et sang

Tu l’as toujours su

Depuis la nuit des temps

Ton visage

Énigmatique

De quoi causera-t-il demain ?

© Photo, texte, Denis Morin, 2021

Non classé

Au petit matin

Letunnel

Ce tunnel

À l’éclairage doré

Contient

Ses secrets

Ses histoires

Le poète l’a parcouru

Décodant les ombres

La rumeur des voitures

Frôlant

Les murmures

Des passants

Très pressés

Par l’horaire

Travail, boulot, métro

À ne pas louper

De l’autre côté

D’un boulevard

À la sortie du tunnel

Le copain

Avec qui boire un bière

Le nouvel amour

Avec qui boire le thé vert

Parfumé au jasmin

Au petit matin…

© Photo, texte, Denis Morin, 2021

Non classé

Les mots en boustifaille

Pommierfleuri

Nous marchions

Sous les pommiers fleuris,

Ceux de mai

Nous étions

Amants

Amis

Amours¸

Avons-nous besoin

De tout définir

Nous montions

Sur la colline

Nappe dépliée

Déjeuner sur l’herbe

Enivrés

Heureux

D’une beauté insouciante

Vêtements défaits

Un trèfle à quatre feuilles

Trouvaille

Entre maints poèmes d’Apollinaire,

Les mots en boustifaille.

© Photo, texte, Denis Morin, 2021