Arts, Bach, François Girard, cinéaste, Glenn Gould (1932-1982), piano, poésie biographique, solitude

Tout simplement Glenn Gould

Glenn-Gould_Off-the_Record_LG_2

Je vivais avec un pianiste

Qui ne cessait de me vanter

Le génie de Glenn Gould

Il me parlait sans cesse

De ses splendides interprétations

 

Étant archiviste

J’ai glané un film concernant

Glenn Gould sur le site de l’ONF,

Vaste nef

Du patrimoine et de la culture

Un film documentaire

S’avère nécessaire,

Pertinent

Autant pour les curieux

Que pour les étudiants

En histoire

Et au conservatoire,

Les journalistes

Et les chercheurs

Intéressés par le cinéma d’Anne-Claire Poirier,

L’humour de Clémence Desrochers

Et d’Yvon Deschamps,

Sans oublier l’émouvante Pauline Julien

 

Revenons à notre sujet :

Glenn Gould

Issu d’un village

Sur le rivage

D’un lac de l’Ontario, le lac Simcoe

Les vagues lèchent presque

Le parterre

La maison de son père

Qui lui achète le piano

Sur lequel il s’exerce au salon

Au sortir de l’enfance

Dans sa tête

Le clapotis des eaux en été

Et des vagues de notes

À son oreille

Au bout de ses doigts

Il faut pratiquer

Des heures entières

Rituel

Concentration

Gestuelle

Précision des mains

Ballet des doigts

À la recherche des touches,

Ruissellement des sons

Au salon

La mère qui se tait

À la cuisine

Ravie du talent de son fils

Et le père qui revient

Du travail

Étonné du talent de fiston,

Prodigieux solitaire

Au bord du lac Simcoe

Il devra voyager le fils

Se fera connaître

De par le monde

Partageant son amour

Des œuvres de Jean-Sébastien Bach

Qu’il parcourt du regard,

Qu’il lit, fredonne,

Donne en mimiques

Avant de s’exécuter au piano

On lui connaît peu d’amis,

Sinon ses gérants

Pourtant, ce grand perfectionniste

Possède un sens de l’humour

Et le sens de la réplique

Son meilleur confident

Sera son chien

Un border collie

Glenn Gould

Porte des gants

Et un foulard

Et une casquette

Se protégeant

Surtout les mains,

Obsédé aussi des germes

Il présentera à la radio

De Radio-Canada

Une série d’émissions sur les grands espaces

Du Grand Nord,

Sur l’immensité,

La blancheur

Il avait besoin de solitude,

D’air et de temps

Pour transmuer le silence

En musique

Pour transformer la nuit

En éclatante lumière,

Musicalité indéniable

Au bout des doigts

En studio à New York

Ou dans son chalet,

Étrange ballet

De ses longues mains

Occupant la scène

Qu’est son clavier

Au salon du chalet

 

Il existe aussi le très beau film

De François Girard

32 films brefs sur Glenn Gould

C’est aussi à voir,

À découvrir

À ressentir

Comme des soupirs

Entre les notes du pianiste.

 

© Photo, ONF

© Texte, Denis Morin, 2019

Arts, écriture, David Hébert, littérature, Lorraine Lapointe, peinture, poésie

Écriture, il, elle

Il écrivait

Des romans de cape et d’épée

Les mousquetaires

Se battaient

Défendaient

Réparaient l’outrage

 

Elle écrivait

Des romans

À l’eau de rose

Derrière sa tasse

De thé parfumé

Sa devise, la nostalgie

 

Il écrit

Maintenant

Des poèmes,

Des histoires

Sans trop savoir

Où il ira

 

Elle écrit

Depuis hier

Une longue lettre

Débutée par une enluminure

Créée spécialement

Par son fils, le peintre

 

Il écrira

Demain

C’est ce qu’on peut lui souhaiter

Puisse-t-il

Cesser

De douter

 

Elle écrira

Un journal intime

Elle établira sa correspondance

Sa vie étant une saga

Puisse-t-elle

Continuer

Par les mots à s’envoler.

 

© Texte, Denis Morin, 2019

 

 

amitié, amour, Arts, écriture, billet d'humeur perso, inspiration, poésie

Toujours dit, toujours écrit

Quand ce soleil,

Ce ciel,

Ces nuages,

Cette plage,

Cette mer,

Ces montagnes

Ne seront plus

Je serai de l’autre côté,

Au verso

Des photos

En noir et blanc

Qui s’oxydent

À l’air ambiant,

Couvertes de poussières

 

Quand ta voix

Quand tes cris

Quand tes pleurs

Et tes rires,

Tes supplications,

Tes injures,

Tes murmures,

Ne me rejoindront plus

Je (me) serai

Égaré dans ta pensée

J’aurai laissé une trace

Virtuelle

Ou réelle

Dans une quelconque bibliothèque

Du Québec

Et de France

Je suis d’ici et d’ailleurs

Tu me l’as toujours dit,

Toujours écrit.

 

© Texte, Denis Morin, 2019

 

Arts, chanson française, chanson québécoise, Félix Leclerc, Montréal, Paris, Piaf, poésie biographique, Québec, UNEQ

Vidéo lecture  »Dans l’ombre de Félix et Piaf »

Vidéo de la lecture  »Dans l’ombre de Félix et Piaf », du vendredi, le 13 septembre 2019, à la Maison des écrivains et des écrivaines du Québec / UNEQ
conception vidéo : Lorraine Lapointe
photos : Joseph McNamara
musique baroque, Vivaldi…

actualités, Arts, Montréal, musique, nostalgie, poésie

Enseigne et ecstasy

Archambault

L’immeuble art déco

A connu ses heures de gloire

On y achetait des partitions

Pour piano classique

Mais aussi des guitares électriques

Les 33-tours en vinyle

Ont laissé place

Aux disques compacts

À l’heure des réseaux sociaux

On écoute des extraits

Au magasin avec un casque

On se dandine

On rêve

On s’évade

Prière de ne pas déranger

Chacun dans sa bulle

L’enseigne délogée

A été de nouveau hissée

On ne peut pas toujours

Reléguer aux oubliettes

Le patrimoine

Vaut plus qu’un rave

Et le mirage de l’ecstasy.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2019