boulevard Raspail, Juliette Bart peintre et artiste multidisciplinaire, Montmartre, Paris, Piaf, poésie, Québec

Solitude

Elle marche

Boulevard Raspail

Aucun rendez-vous

N’est prévu

Elle file

À pas lents

Menée par sa solitude

 

Il marche

Le long des murailles

Dans le Vieux-Québec

Il aimerait bien des becs

En fait, son agenda est vide

Les cases toutes blanches

Pour sa solitude

 

Elles/ils marchent

Par les escaliers de Montmartre

Chanter des airs de Piaf

Sur une place pour quelques centimes

Réjouissez-vous, réchauffez-vous

À la galerie de Juliette Bart,

Le meilleur remède contre votre solitude.

 

© Texte, Denis Morin, 2019

 

actualités, Angleterre, écologie, billet d'humeur perso, Deux-Montagnes, Paris, poésie

Le rouge

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai vu dans ce rouge

L’Angleterre

La tête d’Anne Boleyn

Coupée au col,

Puis la chevelure d’Elisabeth, sa fille, enflammée

 

J’ai vu dans ce feuillage panaché

Un élan

Freiné par une meute de loups affamés

Sur le pourtour d’un hiver

Aux confins de la forêt

 

J’ai vu dans ce rouge

L’habit d’un soldat anglo-écossais

Je l’avais baptisé James

Il avait dessiné son visage sur une vitre embuée

Il hantait en douce ma maison

 

J’ai vu dans ce rouge

Les splendeurs de Byzance

Rome en feu sous Néron

Les sols du Nord en fonte

Et Greta telle une Jeanne d’Arc

 

J’ai vu dans ce rouge

Ta peur en sortant du Bataclan

Ta ferveur face à Notre-Dame en fumée

Ta volonté de vivre en paix

Malgré les rumeurs de guerre.

 

© Photos, texte, Denis Morin, 2019

 

 

Arts, chanson française, chanson québécoise, Félix Leclerc, Montréal, Paris, Piaf, poésie biographique, Québec, UNEQ

Vidéo lecture  »Dans l’ombre de Félix et Piaf »

Vidéo de la lecture  »Dans l’ombre de Félix et Piaf », du vendredi, le 13 septembre 2019, à la Maison des écrivains et des écrivaines du Québec / UNEQ
conception vidéo : Lorraine Lapointe
photos : Joseph McNamara
musique baroque, Vivaldi…

écriture, Juliette Bart peintre et artiste multidisciplinaire, Montmartre, Paris, poésie biographique

Juliette vit comme bon lui semble…

Juliette ne passe plus

Sa vie à espérer un Roméo

À son balcon

Elle danse,

Elle peint,

Elle s’expose,

Elle écrit

De Montmartre

Elle surplombe Paris

Elle rit

Des pervers

Qui voient en ses tableaux

De la porno

Alors que tout chez elle

N’est que grâce et beauté

Elle va s’acheter des fleurs,

Sinon c’est son fils

Aussi talentueux que sa mère

Qui fleurit la table

Juliette vit

Ses jours comme bon lui semble

Qu’il en soit ainsi.

 

© Texte, Denis Morin, 2019

Angleterre, billet d'humeur perso, Duras, eau, Honfleur, Oka, Paris, poème de minuit, Venise

Avant qu’il ne soit trop tard…

Nous ne serons plus là

Quand le Pont des soupirs

À Venise

Plongera sous les eaux

Des lagunes

Quand Paris intra-muros

Défiera encore la fière Albion

Avec la haute couture

Des digues

Et des tenues de gala

 

Les poètes divaguent,

On le sait bien

Ils se font du cinéma

Réaliste, romantique ou futuriste

On ne les croit pas

 

Pour l’instant, j’ai les pieds dans le sable à Oka

Et toi, à Honfleur,

Tu songes à Marguerite Duras.

 

Et vous, à qui ai-je l’honneur ?

Je tarde à vous connaître…

Avant qu’il ne soit trop tard.

 

© Texte, Denis Morin, 2019