Amérique, Angleterre, Écosse, Canada, France, Iles britanniques, Irlande, Migration, Montréal, Nouveau-monde, Pays de Galles, Québec, rue Saint-Marc, Montréal

Hisser les voiles

VoilesRueStMarc

France,

Iles Britanniques,

Les vagues frappaient

La coque

Des bateaux

Longue et lente traversée

Océan mauvais

Jurons des matelots

Vents du large

Laisser famille et pays

Voir devant soi

Avenir et pays

En autant de s’y rendre

À bon port

En autant d’avoir le pied marin

D’humer l’air salin

D’avoir des projets plus grands

Que le passé

Dont on voulut

Se délester

En quittant le port

Des bras familiers

S’agitaient au loin

Sur le quai

Partir

Ne jamais revenir.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2020

actualités, Angleterre, écologie, billet d'humeur perso, Deux-Montagnes, Paris, poésie

Le rouge

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai vu dans ce rouge

L’Angleterre

La tête d’Anne Boleyn

Coupée au col,

Puis la chevelure d’Elisabeth, sa fille, enflammée

 

J’ai vu dans ce feuillage panaché

Un élan

Freiné par une meute de loups affamés

Sur le pourtour d’un hiver

Aux confins de la forêt

 

J’ai vu dans ce rouge

L’habit d’un soldat anglo-écossais

Je l’avais baptisé James

Il avait dessiné son visage sur une vitre embuée

Il hantait en douce ma maison

 

J’ai vu dans ce rouge

Les splendeurs de Byzance

Rome en feu sous Néron

Les sols du Nord en fonte

Et Greta telle une Jeanne d’Arc

 

J’ai vu dans ce rouge

Ta peur en sortant du Bataclan

Ta ferveur face à Notre-Dame en fumée

Ta volonté de vivre en paix

Malgré les rumeurs de guerre.

 

© Photos, texte, Denis Morin, 2019

 

 

Angleterre, billet d'humeur perso, Duras, eau, Honfleur, Oka, Paris, poème de minuit, Venise

Avant qu’il ne soit trop tard…

Nous ne serons plus là

Quand le Pont des soupirs

À Venise

Plongera sous les eaux

Des lagunes

Quand Paris intra-muros

Défiera encore la fière Albion

Avec la haute couture

Des digues

Et des tenues de gala

 

Les poètes divaguent,

On le sait bien

Ils se font du cinéma

Réaliste, romantique ou futuriste

On ne les croit pas

 

Pour l’instant, j’ai les pieds dans le sable à Oka

Et toi, à Honfleur,

Tu songes à Marguerite Duras.

 

Et vous, à qui ai-je l’honneur ?

Je tarde à vous connaître…

Avant qu’il ne soit trop tard.

 

© Texte, Denis Morin, 2019