boulevard Raspail, Juliette Bart peintre et artiste multidisciplinaire, Montmartre, Paris, Piaf, poésie, Québec

Solitude

Elle marche

Boulevard Raspail

Aucun rendez-vous

N’est prévu

Elle file

À pas lents

Menée par sa solitude

 

Il marche

Le long des murailles

Dans le Vieux-Québec

Il aimerait bien des becs

En fait, son agenda est vide

Les cases toutes blanches

Pour sa solitude

 

Elles/ils marchent

Par les escaliers de Montmartre

Chanter des airs de Piaf

Sur une place pour quelques centimes

Réjouissez-vous, réchauffez-vous

À la galerie de Juliette Bart,

Le meilleur remède contre votre solitude.

 

© Texte, Denis Morin, 2019

 

Arts, chanson française, chanson québécoise, Félix Leclerc, Montréal, Paris, Piaf, poésie biographique, Québec, UNEQ

Vidéo lecture  »Dans l’ombre de Félix et Piaf »

Vidéo de la lecture  »Dans l’ombre de Félix et Piaf », du vendredi, le 13 septembre 2019, à la Maison des écrivains et des écrivaines du Québec / UNEQ
conception vidéo : Lorraine Lapointe
photos : Joseph McNamara
musique baroque, Vivaldi…

actualités, eau, nature, poésie, printemps, Québec

Les amants enlacés

Amants enlaces

Cette année-là,

Le printemps avait été tardif

Pour les cœurs pensifs

Le niveau des eaux

Avait gagné les anciens chalets

On remplissait des sacs avec du sable

On érigeait des digues

Temporaires ou permanentes

Selon les secteurs

À la mairie,

Se réunissaient les citoyens inquiets,

Ceux dont la maison avait vue

Sur le lac et la rivière en crue

Les glaces étaient à la dérive

Tout comme ces amants enlacés.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2019

famille, hiver, Migration, neige, poésie biographique, Québec

Sang-mêlé

Je suis de sang-mêlé

Avec des patronymes français

Flottant dans les cordages

Pour seul bagage

L’espoir

L’un d’eux avec un titre reçu

Un autre, noble déchu

Appels du vent

Bientôt des histoires anciennes

Saint-Malo et La Rochelle

Échos du large

Chargé d’air salin…

Non loin de l’Écosse

Une aïeule et son tea pot marron

Se glisse dans la généalogie

En devenir

Dans sa cuisine

Ça sent toujours ses bons biscuits

Recettes transmises entre cousines…

Pour les yeux bridés

Et la peau cuivrée de l’enfance

Y a-t-il mal à être Malécite

Par icitte

Sur le bord d’un long fleuve

Piège à peintre, à touristes

Gouffre continuel à tempêtes

Dans ce pays d’hiver

Se conjuguèrent

Misères paysannes

Misères ouvrières

Je veux plus que vos vies d’usure

Je vais mieux

Grâce à vous,

Salutations respectueuses

Aux valeureux ancêtres

En ce poème réunis.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2019