billet d'humeur perso, Deux-Montagnes, Nativité, poésie, Québec, quiétude

Le poinsettia

Poinsettia

 

Poinsettia rescapé

Après au moins

Deux Nativités

Il se montre frêle

Cherchant la lumière du dehors

Je lui ai gardé

Sa robe or

Comme élément de décor

Pour ne pas miner son moral

Je lui verse souvent

De la tisane

Du thé

Poinsettia aux rares feuilles

Écarlates

Il tourne plutôt au vert

Je devrai le tailler

En avril ou en mai

Je n’ose me prononcer

Sur sa longévité

Mais je l’aime

En cet aspect indompté.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s