automne, hiver, poésie, Québec

Feuilles captives

Feuilles givrées

L’eau devenue glace

Les feuilles furent prises

Captives de l’eau gelée

Évocation du temps qui défile

Seuls la chaleur

Et le sel peuvent raviver

La course des feuilles

Qui auraient bien aimé

S’envoler vers d’autres cieux

Comme le firent

Les oies blanches

Et les outardes

En survolant à temps

Les forêts embrasées d’octobre.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2019

 

 

2 réflexions au sujet de “Feuilles captives”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s