Adret Web Art, Auguste Rodin, écriture, bio poésie, Camille Claudel, Franck Sadock, livres audio, poésie, poésie biographique

Bio poésie en tubes ou en vrac

 

Camille et Auguste-AWA

Je vous invite tous et toutes à en découvrir davantage sur une nouvelle façon de transporter les mots via des clés et des tubes d’artistes. Il s’agit de bio poésie, la mienne sur d’autres vies hautement plus palpitantes. Parfois, j’écris aussi des catalogues d’artiste. Le minimalisme de mon écriture s’y prête très bien.

Nous débutons cette fois-ci avec un hommage aux sculpteurs : Camille Claudel, Auguste Rodin. Plus tard, ce sera un hommage à la chanson d’expression française avec Barbara, Félix Leclerc, Édith Piaf.

Allez consulter le lien ci-dessous pour en apprendre un peu plus. Bonne découverte.

Allez consulter le lien ci-dessous pour en apprendre un peu plus. Bonne découverte.

http://www.adret-webart.fr/article-140937-bio-poesie-en-tubes-ou-en-vrac.html

 

 

 

Arts, Bach, François Girard, cinéaste, Glenn Gould (1932-1982), piano, poésie biographique, solitude

Tout simplement Glenn Gould

Glenn-Gould_Off-the_Record_LG_2

Je vivais avec un pianiste

Qui ne cessait de me vanter

Le génie de Glenn Gould

Il me parlait sans cesse

De ses splendides interprétations

 

Étant archiviste

J’ai glané un film concernant

Glenn Gould sur le site de l’ONF,

Vaste nef

Du patrimoine et de la culture

Un film documentaire

S’avère nécessaire,

Pertinent

Autant pour les curieux

Que pour les étudiants

En histoire

Et au conservatoire,

Les journalistes

Et les chercheurs

Intéressés par le cinéma d’Anne-Claire Poirier,

L’humour de Clémence Desrochers

Et d’Yvon Deschamps,

Sans oublier l’émouvante Pauline Julien

 

Revenons à notre sujet :

Glenn Gould

Issu d’un village

Sur le rivage

D’un lac de l’Ontario, le lac Simcoe

Les vagues lèchent presque

Le parterre

La maison de son père

Qui lui achète le piano

Sur lequel il s’exerce au salon

Au sortir de l’enfance

Dans sa tête

Le clapotis des eaux en été

Et des vagues de notes

À son oreille

Au bout de ses doigts

Il faut pratiquer

Des heures entières

Rituel

Concentration

Gestuelle

Précision des mains

Ballet des doigts

À la recherche des touches,

Ruissellement des sons

Au salon

La mère qui se tait

À la cuisine

Ravie du talent de son fils

Et le père qui revient

Du travail

Étonné du talent de fiston,

Prodigieux solitaire

Au bord du lac Simcoe

Il devra voyager le fils

Se fera connaître

De par le monde

Partageant son amour

Des œuvres de Jean-Sébastien Bach

Qu’il parcourt du regard,

Qu’il lit, fredonne,

Donne en mimiques

Avant de s’exécuter au piano

On lui connaît peu d’amis,

Sinon ses gérants

Pourtant, ce grand perfectionniste

Possède un sens de l’humour

Et le sens de la réplique

Son meilleur confident

Sera son chien

Un border collie

Glenn Gould

Porte des gants

Et un foulard

Et une casquette

Se protégeant

Surtout les mains,

Obsédé aussi des germes

Il présentera à la radio

De Radio-Canada

Une série d’émissions sur les grands espaces

Du Grand Nord,

Sur l’immensité,

La blancheur

Il avait besoin de solitude,

D’air et de temps

Pour transmuer le silence

En musique

Pour transformer la nuit

En éclatante lumière,

Musicalité indéniable

Au bout des doigts

En studio à New York

Ou dans son chalet,

Étrange ballet

De ses longues mains

Occupant la scène

Qu’est son clavier

Au salon du chalet

 

Il existe aussi le très beau film

De François Girard

32 films brefs sur Glenn Gould

C’est aussi à voir,

À découvrir

À ressentir

Comme des soupirs

Entre les notes du pianiste.

 

© Photo, ONF

© Texte, Denis Morin, 2019

Arts, chanson française, chanson québécoise, Félix Leclerc, Montréal, Paris, Piaf, poésie biographique, Québec, UNEQ

Vidéo lecture  »Dans l’ombre de Félix et Piaf »

Vidéo de la lecture  »Dans l’ombre de Félix et Piaf », du vendredi, le 13 septembre 2019, à la Maison des écrivains et des écrivaines du Québec / UNEQ
conception vidéo : Lorraine Lapointe
photos : Joseph McNamara
musique baroque, Vivaldi…

écriture, Juliette Bart peintre et artiste multidisciplinaire, Montmartre, Paris, poésie biographique

Juliette vit comme bon lui semble…

Juliette ne passe plus

Sa vie à espérer un Roméo

À son balcon

Elle danse,

Elle peint,

Elle s’expose,

Elle écrit

De Montmartre

Elle surplombe Paris

Elle rit

Des pervers

Qui voient en ses tableaux

De la porno

Alors que tout chez elle

N’est que grâce et beauté

Elle va s’acheter des fleurs,

Sinon c’est son fils

Aussi talentueux que sa mère

Qui fleurit la table

Juliette vit

Ses jours comme bon lui semble

Qu’il en soit ainsi.

 

© Texte, Denis Morin, 2019

Arts, écriture, poésie biographique

Autoportrait en clair-obscur

Le poète est comme un chocolat

Il peut contenir

Des traces de noix

Il fait gaffe

Au manque d’air(e)

Contrairement à la rumeur,

Le poète ne joue pas d’attitudes

Il n’est pas dans l’ego

Soyez rassuré.e

Le poète est un soda

Parfois en bulles

Tantôt à plat,

Eau plate et dormante

Il sourit peu

Il rit encore moins

Les nouvelles télévisées

Rendent les humoristes de sinistres bouffons

Les causes sociales l’émeuvent

Les artistes le fascinent

Depuis l’enfance

Enclin à se sous-estimer

Il se veut ivre

À fréquenter les livres

Et libre

De toute influence

Car au fond il n’en fait

Qu’à sa tête

Pourquoi lui en vouloir

S’il ne traîne pas dans votre boudoir

 

Dans mon humilité

Même si vous en doutez

Pour certains d’entre vous

Je contiens la plénitude

Et mon anéantissement

La lumière

Et les ténèbres

Je suis un homme en clair-obscur.

 

© Texte, Denis Morin, 2019

 

Adret Web Art, Auguste Rodin, Édith Stein, écriture, Barbara, Camille Claudel, Cisterciens, Claire d'Assise, Duras, Félix Leclerc, François d'Assise, littérature, Mariam Baouardy, Modigliani, Mystiques, Piaf, poésie biographique, polar, Saint Bernard, Spiritualité, théâtre, variétés

Ma petite musique intérieure

Mes livres

Je ne sais pas trop pour qui j’écris… Pour l’instant, j’ai le plaisir de m’exprimer. J’ai commis un polar, deux pièces de théâtre et de la poésie biographique tant d’artistes des variétés que des mystiques. Je suis très éclaté dans mes coups de cœur. Camille Claudel se cache sur un rayon de ma bibliothèque, tandis qu’Auguste R. se promène à Meudon.

Dans les prochains mois, j’annoncerai la sortie de mon recueil de poésie biographique sur la singulière Marguerite Duras. De plus, certains de ces titres seront repris en audio par Adret Web Art, un duo de concepteurs sonores aux belles voix, avec qui j’aime beaucoup travailler à différents projets.

Dans le bleu derrière mes bouquins dorment les premières pages de mon prochain roman que je souhaite avoir terminé à l’aube de 2020 pour parution en 2021.

En fait, je mène mon écriture, selon ma petite musique intérieure. Voilà où j’en suis dans ma vie littéraire.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2019