Angleterre, ciels, cieux, France, La Manche, peintres, poésie, Spiritualité

Les ciels des peintres

Les ciels des peintres

Nous font des yeux doux

Tandis que les cieux

Évoquent pour nous

La Mère-Patrie, le Pays

Et pour vous,

Le Paradis

Les ciels des peintres

Sont des rêves d’enfant

Des remous

De l’écume

Dans une rivière

Suspendue

Sous les étoiles

Et le soleil

Et la lune

Les ciels des peintres

Sont touches de peinture

Nostalgie française

Ligne d’horizon anglaise

Par-delà les falaises

On entend les rugissements

De la mer

S’élèvent les pleurs

Implorent les peureux,

Surtout les malheureux

La Manche engloutit

Les marins dans ses manches

Et les oiseaux crieurs

Réclament leur pitance

Derrière les bateaux

Et les gamins rieurs

Réclament l’errance

Au sortir des berceaux.

 

© Photos, texte, Denis Morin, 2020

amour, France, nostalgie, poésie, Première Guerre mondiale, Verdun, Vimy

Sous le paillasson

Timbregommé

Sceau de poste

Gommé

Expéditeur

Oublié

Destinataire

Aucunement de nos affaires

Encre

Délavée

Mots illisibles

Report indéterminé

Livraison

Revers de fortune

Risible

Ils devaient se marier

En mai

Plus de nouvelles

Elle guettait

Derrière ses volets

Le facteur

De risques,

Elle lui adressa

Une salutation

Il devina

Non, il ne vous a pas écrit

Mademoiselle

Désolé

Bonne journée

La guerre,

Celle des tranchées

Des fusils

Des baïonnettes

Des rats

De la boue

De Verdun

De Vimy

Il n’en revint pas

Son cœur à elle

Jamais remis

Sa petite-fille hérita

De l’appartement

Au cinquième

Immeuble haussmannien

Le timbre n’a plus

D’importance

D’apparence

La lettre du fiancé

Dormit

Si longtemps

Sous le paillasson

Et lui sous terre.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2020

Amérique, Angleterre, Écosse, Canada, France, Iles britanniques, Irlande, Migration, Montréal, Nouveau-monde, Pays de Galles, Québec, rue Saint-Marc, Montréal

Hisser les voiles

VoilesRueStMarc

France,

Iles Britanniques,

Les vagues frappaient

La coque

Des bateaux

Longue et lente traversée

Océan mauvais

Jurons des matelots

Vents du large

Laisser famille et pays

Voir devant soi

Avenir et pays

En autant de s’y rendre

À bon port

En autant d’avoir le pied marin

D’humer l’air salin

D’avoir des projets plus grands

Que le passé

Dont on voulut

Se délester

En quittant le port

Des bras familiers

S’agitaient au loin

Sur le quai

Partir

Ne jamais revenir.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2020

France, Marguerite Bourgeoys, Montréal, Nouvelle-France, rue Sherbrooke Ouest, Ville-Marie

Les tourelles

Tours

Abandonnez derrière vous

Les champs

Gens du Perche, du Poitou,

D’Anjou

Hissez les voiles

Filez droit devant

La Nouvelle-France a besoin

De bras,

De ventres,

De têtes pleines de rêves

Abandonnez derrière vous

L’âne et le bœuf fatigués

Par tant de labours

Troquez l’ancien pour le nouveau

Les terres épuisées

Pour des forêts à parcourir

Des terres à défricher

Clairières

À transformer

En parvis d’église

Ou en tourelles

Portez vos canots

Sur vos épaules

Franchissez le continent

Sur des rivières

Entremêlez votre tissage français

Au métissage du fléché

Rangez les voiles

Et les cordages

Vous bâtirez maison.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2020