Basses-Laurentides, billet d'humeur perso, Deux-Montagnes, Japon, poésie, thé, théière

Sur quel pied danser

Théière de fonte

La théière provenait

Du Japon

De cette extrême limite

Aux abords de l’océan

Elle servait

Pour la décoration

Et pour le thé vert

Aucun autre thé

Ne touchait son intérieur

En fonte

Pour l’instant,

Elle gardait le cœur

Au chaud

Les mains

Du poète

Elle pourrait héberger

Le parfum du thé au jasmin,

Seul compromis possible

Afin de pas altérer les thés subséquents

Elle me voit cuisiner,

Tempêter, fredonner un air

En lavant la vaisselle

Elle ne dit rien

Elle observe,

Elle retient tout

De mes humeurs

Qu’elle m’aide à digérer,

Toujours fidèle au rendez-vous

Elle ne déçoit pas

Elle n’est jamais en retard

Il lui arrive parfois

De me bouder,

Quand je lui préfère un bol de café

Ainsi sont les artistes

On ne sait

Jamais

Sur quel pied danser

Avec eux

Avec elles.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2019

6 réflexions au sujet de “Sur quel pied danser”

      1. Il faut en tout une motivation , le cœur soit réceptif ..puisque au bout du compte , on est toujours seul ..je le ressens ainsi .Il n’ y que l’amour qui puisse nous guérir de tout

        J'aime

      2. Nous pensons souvent gérer , maitriser , ben non , nous traversons nos expériences ,en fait la conscience nous conduit ou il faut quand il faut , être dans l’acceptation , être en accord parfait ..
        Je vous souhaite une bonne écriture automatique ..vous êtes intuitif et c’est cela l’intelligence …

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s