enfance, Fable, La Fontaine, poésie, vieillesse

Le dos tourné

Oui, je l’aurai

Dans la mémoire

Longtemps

Cet air

Chanté par ma grand-mère

Filant la laine

Et tissant une couverture

Pour les temps froids,

Pour les temps durs

 

Oui, je l’aurai

Dans la mémoire

Longtemps

Ce texte

Appris par cœur

Sous prétexte

De mériter les qualités et les vertus

D’une enfance docile

Du citoyen modèle

 

Oui, je les aurai

Dans la mémoire

Longtemps

Les Fables de La Fontaine,

À vrai dire

Je ne peux pas lancer

(La) Fontaine, je ne boirai

Pas de ton eau,

Puisque l’on ne sait jamais

Ce qui peut arriver

Quand j’aurai le dos tourné.

 

© Texte, Denis Morin, 2019

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s