Basses-Laurentides, Deux-Montagnes, poésie

Carte postale

Cielrose

Il nous faudrait

Egayer le temps

Appliquer au ciel

Touches de gris bleuté

Moutons paisibles

Pré rosé

Tutus de ballerine

Baies sur plateau

Encres diluées

Dans une eau

Songes estompés

Doutes gommés

Ballade en solitaire

Selon si le chien

Dort au salon

Sur canapé

Pas la peine

D’aboyer

Le facteur ne livre plus

Que des circulaires

Au lieu des mots

D’amour

Ta carte postale je l’aurai

Après ton isolement

Les poètes

Naviguent

En ligne

Voix derrière

Masques des écrans.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2020

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s