association de poésie Toulèsarts, Basses-Laurentides, Café littéraire de Toulèsarts, hiver, poésie, temps

Minute

Doigts de la fée

Minute, dis-je !

Minute, fige

Comme l’oiseau sur une corde à linge

Par un matin hivernal

 

Minute, pas le temps

Nul besoin de compter

De me décrire

Les grains de sable

 

Serais-tu trop aimable

Pour retourner le sablier

Sur son pied

Serais-tu trop affable

 

Laissons les contes

De côté, les ogres et les fées

D’ailleurs, ces dernières

S’esquivent sur la neige.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2020