Basses-Laurentides, billet d'humeur perso, Deux-Montagnes, hiver, poésie

Il se fait tard

rueGagnierDM

Il se fait tard

Plus de train

Juste un bus express

Reliant le métro

À une ville de banlieue nord

L’œil fatigué

Et la main qui tremble…

Lampadaires flous,

Fous

Étoiles filantes

Le passager marche

Lentement

Pieds sur glace noire

Crainte de tomber

Fascination

Pour cette lumière jaune

Rehauts éclatants

Sur fond de nuit.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2020

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s