Non classé

Une autre fin

PoupeesJap

Pour la petite liseuse

De Nagasaki

Au kimono coccinelle

Et les amis aux vêtements fleuris…

Tout reste

À ne pas répéter

À réparer

Les anciens se souviennent encore

Les plus jeunes

Au musée

Défilement d’écoliers devant les photos d’archives

Visages sépia

Scènes partiellement oxydées

Encore hier

Fukushima

Un tsunami

Ce monde se fissure

Eaux contaminées…

Défi du poète

À l’écrivain.e

Que ces figurines

Vous inspirent

Un tout autre parcours

Une autre fin.

© Photo, texte, Denis Morin, 2021

Non classé

Si surnaturel

Papillon blanc

Le blanc

Émotions toujours intactes

Vêtements des grandes occasions

Pureté

Même si ça semble cliché,

Capture de la lumière

Par l’objectif

Retrait du poète

Un pas en arrière

L’insecte se gavait de nectar

La corolle offerte

Au passage ailé

Le parfum tout de même

Disponible

À distance

Plus haut, une toile d’araignée

Contournée

Habilement

Arabesques du papillon

Retour à sa fleur

D’un blanc

Si surnaturel.

© Photo, texte, Denis Morin, 2021

Non classé

Par-delà les fougères

Fougeres

Par-delà les fougères

Le poète appelle

Les vivants et les morts

Le remords

C’était pour hier

Maintenant, l’absence

Et ce besoin viscéral

De vivre

Pour combler le vide

Par-delà les fougères

Un murmure

Comme une prière

Relents de l’enfance

De l’errance

Qui suis-je

Que puis-je

Accomplir

Il pleut

Il vente

Le ciel s’assombrit

Par-delà les fougères.

© Photo, texte, Denis Morin, 2021

Non classé

Même Le Caravage

Pivoinesblanches

Ayant quitté

Son habit de tristesse

Le poète a revêtu

En ce dimanche

La robe blanche

Des pivoines japonaises

Écloses

En son jardin

Rien ne les indispose

Épanouies

Contre les grands cèdres

Elles prennent leur aise

Pour mon plus grand bonheur

Banalité me dites-vous

Qu’aimer les fleurs

Et me perdre

Dans la réminiscence

Des parfums, des tissus

Du modelé baroque

Des pétales

On dirait une peinture

Même Le Caravage

Aurait égaré ses pinceaux

Dans ce floral plumage.

© Photo, texte, Denis Morin, 2021

Non classé

L’arbrisseau

Buisson trottoir

Un souffle

L’été

Dépôt d’une graine

Germination dans une fissure

L’eau s’est insérée

Croissance de racines

Longues, oblongues

Croissance d’un arbrisseau

Le proprio

Crut bon

De le confier au soleil

Qu’il vive

Qu’il meurt

Cette exubérance végétale

Personne n’a brisé ses branches

Inhabituel spectacle

Au sortir du métro

Le diésel des autocars

N’a pas altéré sa grâce.

© Photo, texte, Denis Morin, 2021

Non classé

Dialogue de sourds

PavotSaugeMed

Dialogue de sourds

Entre l’éclatant pavot

Avec son robe

Rouge vif

Et la sauge médicinale

Prête à être croquée,

Séchée,

Infusée

Au pavot

Les oh ! admiratifs

Sont de mise

Pour ne point l’offenser

À la sauge médicinale,

On s’étonne de sa grâce

Naturelle

Sans artifices aucun,

À la limite, si banale

Ce n’est pas de la lavande,

Me direz-vous

Le chat de la voisine

S’avance

Course au travers du jardin

Poursuite de la marmotte

Bain de soleil

En terrasse

Du chien

Étonnement du canin

Par tant d’agitation

Entre le rouge pavot et la sauge médicinale.

© Photos, texte, Denis Morin, 2021

Non classé

Ivresse des corolles

PivJapPivRose

Ivresse des corolles

Les fourmis

S’égarent

Dans les plis

Et replis

Les bourdons

Les abeilles

Les papillons

Attraperont un numéro

Comme au marché

Pour se délecter

Des effluves parfumées

Seul l’orage

Provoquera

La chute de ces beautés

Pour l’instant,

Je ne peux que contempler,

Plongée dans le ravissement.

© Photos, texte, Denis Morin, 2021

Non classé

Florale genèse

Pensee-cognassier

C’est le rouge

Et le bleu

Qui sautent

À tes yeux

En devenir

Le fruit du cognassier

C’est le rouge

Et le bleu

Qui pourraient s’inscrire

Et s’écrire

Sur le papier

Sur une toile

L’instrument varie

Mais l’œuvre

Réside là

En sa florale genèse

Un bourdon fait le guet

Si j’approche

De trop près

Il me rappelle à l’ordre

Ces fleurs sont pour lui

Ces fleurs sont pour toi

La rêverie s’accomplit

Et je n’en suis que le messager.

© Photo, texte, Denis Morin, 2021

Non classé

Un nouvel amour de cabaret

Pivoine-eff

Rose pivoine

Froufrou de papier

On imagine

Une crinoline

Un souffle

Une légèreté

Un je-ne-sais-quoi

De la starlette

Un pigment rosé

Appliqué sur les joues

Avant l’entrée en scène

Rose pivoine

(Dé)pliage

L’éventail

Toujours utile

Par canicule

Des spectateurs rougissent

En première rangée

Elle, aveuglée

Par une lumière

Rose pivoine

Chante

Un nouvel amour

De cabaret.

© Photo, texte, Denis Morin, 2021