Non classé

Jardin improvisé

PontJC

Se cueillent les roses

Sur les phares

À même les structures

Métal et grâce

Jardin improvisé

Au soir tombé

Dans l’Est

Si souvent dénigré

Des enfants riaient

Enlacés par les bras

De parents aimants

Se cueillent ces petites choses

Au sortir d’un bus

L’air hagard

Se dissipe le cafard

Roseraie étalée

Par on ne sait trop

Quel hasard

Sur les trottoirs

Parfum du diésel

Fleurs tardives

Macadam qui luit

Sous la pluie

Le gel saura bientôt

S’inviter.

© Photo, texte, Denis Morin, 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s