Non classé

À l’iris du poète

Iris versicolor

Les iris

Plantés

De l’autre côté

Des pierres

Murmuraient

Une envie folle

Sauter par-dessus

Une clôture imaginaire

Par leurs rhizomes

Ont franchi

La barrière

Pieds dans l’eau

Et tête au soleil

Tout se termine

Si bien

À l’iris

Du poète.

© Photo, texte, Denis Morin, 2022

6 réflexions au sujet de “À l’iris du poète”

  1. Merci! Merci d’être, sans jamais te casser, iris, ma fleur de gravité.
    Tu élèves au bord des eaux des affections miraculeuses, tu ne pèses pas sur les mourants
    que tu veilles, tu éteins des plaies sur lesquelles le temps n’a pas d’action,
    tu ne conduis pas à une maison consternante,
    tu ne permets pas que toutes les fenêtres reflétées ne fassent qu’un seul visage de passion,
    tu accompagnes le retour du jour sur les vertes avenues libres.
    René Char.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s