Non classé

La morsure du froid

S’illuminait la ville

En cette nuit froide et humide

De rares badauds

Hélaient un taxi

Ou vérifiaient

L’horaire d’un bus

Sur leur cellulaire

Dans un clocher

Une antenne transmettait

Signaux et messages

L’autre bus, ils l’avaient loupé

Comme on rate

Une rencontre

Comme un souper

Au restaurant

Tourne à désastre

Pour un propos

Mal interprété

Un plat

Mal assaisonné

Sur YouTube

Des balades

Au haut d’une tour à condos

On écoutait

Pour défier

La morsure du froid.

© Photo, texte, Denis Morin, 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s