Non classé

Le contenu du coffre

Ancien-moderne

Peu il faut

Pour distinguer le vrai du faux

Une pierre

Pas de la fibre de verre moulée

Maquillée

Pas de trompe-l’œil

On veut du vrai

Pas du toc

Derrière la pierre de taille

Je vois

L’homme lissant

Moustache

Le mari faisant tache

La belle convoitée

Buvant son xérès

Pour la soirée

Elle sait qui choisir

Pour la nuit,

Elle bouchera ses oreilles

Pour atténuer les ronflements

Jouons du coude

Pour que le mari se tourne

L’amant patiente

Derrière le paravent

Il convoite la douce

Et ses dentelles

Le poète rédige

Poème insensé

Rejoignant son amant

Derrière le paravent

La belle s’offre

L’amant s’intéresse

Au contenu du coffre

Les deux corps

En ombres chinoises

Passe-temps

Du mari cocu

Mais perspicace

Testament déjà modifié

Demain, il se suicidera

Devant le tramway

Elle n’héritera

Que de centimes

Et de roses fanées

Et de l’entrain

De l’amant fougueux

Pourtant comme elle,

Désargenté.

© Photo, texte, Denis Morin, 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s