amitié, amour, billet d'humeur perso, hiver, poésie

Tes lèvres gercées

Mes mots suivent tes humeurs

Vertige à l’intérieur

Quelles sont les meilleurs avenues

Pour parcourir ton monde

Imaginaire

Dont tu ne montres que la pointe

De l’iceberg

Hiver installé

Je lis sur tes lèvres gercées

Ma déconvenue.

 

© Texte Denis Morin, 2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s