Non classé

Le chemin se prolonge

Marcher sous une coupole

De vert

Camaïeu de chlorophylle

Casse-tête

Faut-il se concentrer

Sur les trouées

Ou sur la superposition

De feuilles étalées

Par où commencer

Ce dédale

Ce découpage

Partir à la nage

Et n’en sortir qu’à bout de souffle

Goût de menthe

De verveine

Sur le bout de la langue

Passé le temps des sucres

Ayant effrayé un lièvre timoré

Une buse projette

Ses cris

Et une fiente en supplément

De reconnaissance

Je souris

Par parti pris

Pour la proie

Devant moi

Le chemin se prolonge.

© Photo, texte, Denis Morin, 2022

4 réflexions au sujet de “Le chemin se prolonge”

Répondre à Mati Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s