Basses-Laurentides, poésie, rivière des Milles Îles, Vieux-Saint-Eustache

L’îlot

Ilot

Cet îlot

Au milieu de nulle part

Unique parmi les îles

Sur cette rivière

En comptant mille

Ou presque…

Doit abriter un héron gris,

Un couple d’outardes

Et des corneilles

 

Cet îlot

M’est apparu

Longeant à pied

Traversant une autre rivière

À proximité d’un cimetière

Où dorment les gens d’avant

 

Cet îlot

Si discret

Passe inaperçu

Quand on file à toute allure

Devant l’église

Et l’ancien presbytère

Et l’ancien couvent

Transformé en mairie

 

Je me réjouis

À la vue de cet îlot

Émanant des eaux.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2019

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s