écriture, inspiration, poésie

À la frontière

Le souffle se retient,

Se quantifie

Se raréfie

Promenade en apnée

Paysages aquatiques,

Hypnotiques

Quel côté de l’onde occupes-tu ?

Le ciel lumineux

Livré aux oiseaux et aux rêveurs

Les eaux

Pour les noyés et les naïades

À chacun sa baignade

À chacun son envolée

Il me semble que tu goûtes

Ton plaisir

À évoluer à la frontière

De deux univers.

 

© Texte, Denis Morin, 2019

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s