écriture, enfance, Fable, famille, Inde

La tigresse et le panier d’osier

Indira

Savait ses jours compter

À présent veuve

La belle-famille la chassa

Ce qui doubla son épreuve

Elle plaça ses jumeaux

Dans un panier d’osier

Les jumeaux glissèrent

Sur les eaux du Gange

Pendant ce temps

Un couple stérile

Priait après les ablutions

Aux abords d’un temple

Pour que les divinités vinssent

À leur secours

Soudain une tigresse

Somnolant sur un îlot de joncs

Se réveilla

Saisit la panier

Lui passant au museau

Elle nagea

Vers la rive

Et remit au couple

Leur vœu exaucé.

 

© Texte, Denis Morin, 2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s