Non classé

À l’orée de ta vie

Trafic

Il pleuvait

Mais la route brillait

De mille feux

Novembre se prenait

Pour décembre

Dans l’autocar

Des regards hagards

Chacun détournait les yeux

Pas l’ombre d’un doute

Distanciation obligatoire

Il faisait trop sombre

Pour lire

S’alanguir

On ne le pouvait pas

Devant tout ce rouge,

Cette rumeur qui bouge

À l’orée de la ville

Il pleuvait

Mais la route brillait

À l’orée de ta vie.

© Photo, texte, Denis Morin, 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s