Non classé

Chambre de poète

Chambre de poète-vue

Chambre de poète

Poussières à déloger

Persiennes fermées

Plantes endormies

Chien assoupi

Il reste tant

À lire

À vivre

À écrire

Dans ce lieu

En apparence

Si terne

Comme le poète

D’ailleurs

Aux heures

Où il sombre

En mélancolie

Toutefois,

Un livre ouvert

S’avère

Le meilleur des remèdes

Pour chasser l’ennui.

© Photo, texte, Denis Morin, 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s