Camille Claudel, scupture

Clotho

Clotho.jpg

À la vue de ce résidu d’hévéa

Transformé,

Jeté,

D’un bleu méditerranéen,

Le poète danse sa tête

Désolé monsieur Plamondon

Vous n’êtes pas le seul

Ni Céline non plus

Le poète a aperçu

Clotho,

Œuvre de Camille Claudel

Qui reçut une vieille dame

Originaire du Mezzogiorno,

Lire le sud de l’Italie

À partir de Rome

Camille l’invita

À se dénuder

La tignasse était hirsute, rebelle

À moins que ce ne fût Camille

Qui la vit,

La sculpta

Telle une méduse

Échappée,

Criant

Son tourment.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2019

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s