amitié, amour, écriture, cuisine, famille, inspiration, nostalgie, poésie

Adagio

Une recette

Me ramène les âmes errantes

Les esprits qui se promènent

À contre-jour

Dans ma mémoire

Un aimait le sucré

Une plutôt le salé

Moi, l’amer

 

Une chanson

Me ramène les voix anciennes

Qui fredonnaient

Près d’un berceau

Ou à la cuisine

C’est toujours une pointe

D’amour

Qui m’envahit

 

Un livre

Ouvert

En pleine nuit

J’entends la voix

De l’écrivain

Peinant

À me livrer

Ses confidences, son mal/sa joie de vivre.

 

 

© Texte, Denis Morin, 2019

inspiration, madeleines, Marcel Proust, Montréal, poésie, station de métro Laurier

Les madeleines

Fer à cheval

Bicyclettes

Toutes fluettes

Ou robustes

Sur des fers à cheval

Quand on pense

Qu’ils servaient

De semelles

Aux sabots

Des chevaux

Courant, tirant, traînant

Pour les courses

Des charges

Des carrioles

C’était avant le cheval-vapeur

Des moteurs

Ici, un usage moderne

D’une forme assignée

À une autre réalité

Ma pensée et mon oeil aiment beaucoup

Les madeleines

Tout autant que Proust

Avec un bon thé parfumé.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2019

 

écriture, Deux-Montagnes, inspiration, nature, poésie

D’accord, je me tais

Fougère

Je ne l’ai

Ni semée

Ni transplantée

Ni regardée

De face

Ou de travers

Elle a surgi

Au sortir de l’hiver

Au pied du chêne

Tout aussi surpris

Que moi de sa venue

Le vent s’en est chargé

Sans aucun doute

Sinon des spores

Ont adhéré

Un jardin plus loin

Aux ailes d’un oiseau

Survolant le bassin d’eau

Puis se sont détachées

Des plumes,

Je t’imagine très bien

En train d’écrire

Ton roman

Avec une plume-fougère

Évoluant entre le pouce

Et l’index

D’accord, je me tais.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2019

écriture, billet d'humeur perso, inspiration, poésie

Du plus bel envol

Je dis

Tu émets l’hypothèse

Il doute

Elle revendique

Nous déclarons

Vous invoquez l’article

Ils pensent que ce texte

S’avère absurde

De baisser les bras si vite

De balancer le torchon

Sans décrire le moindre cercle

Sur le carreau

Elles sont du même avis

J’écris

Tu me mets mal à l’aise

Ou tu me réjouis

Il se calme

Elle exulte

Nous retroussons nos manches

Vous aimez sa robe bleu pervenche

Nous aussi

Reprenons la route

Repartons de nos doutes

Aujourd’hui, faisons de notre mieux

Demain, nos lignes de vie

S’animeront

Du plus bel envol.

 

© Texte, Denis Morin, 2019

 

boul. Henri-Bourassa, inspiration, Montréal, poésie, urbanisme

Cœur-pierre

Coeur-pierre

Anfractuosité dans le bitume

Les pluies diluviennes

Et les travaux

De la voirie

Avaient poussé

Cette pierraille

À combler le vide

À remplir le creux

Surprise du passant poète

Voyant des choses

Là où les autres ne voient rien

J’ai vu ce joli cœur

Je vous en fais cadeau

Puisse-t-il mettre du beau

Puisse-t-il appliquer du baume

Sur votre heure.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2019

 

écriture, inspiration, poésie

À la frontière

Le souffle se retient,

Se quantifie

Se raréfie

Promenade en apnée

Paysages aquatiques,

Hypnotiques

Quel côté de l’onde occupes-tu ?

Le ciel lumineux

Livré aux oiseaux et aux rêveurs

Les eaux

Pour les noyés et les naïades

À chacun sa baignade

À chacun son envolée

Il me semble que tu goûtes

Ton plaisir

À évoluer à la frontière

De deux univers.

 

© Texte, Denis Morin, 2019