amour, France, nostalgie, poésie, Première Guerre mondiale, Verdun, Vimy

Sous le paillasson

Timbregommé

Sceau de poste

Gommé

Expéditeur

Oublié

Destinataire

Aucunement de nos affaires

Encre

Délavée

Mots illisibles

Report indéterminé

Livraison

Revers de fortune

Risible

Ils devaient se marier

En mai

Plus de nouvelles

Elle guettait

Derrière ses volets

Le facteur

De risques,

Elle lui adressa

Une salutation

Il devina

Non, il ne vous a pas écrit

Mademoiselle

Désolé

Bonne journée

La guerre,

Celle des tranchées

Des fusils

Des baïonnettes

Des rats

De la boue

De Verdun

De Vimy

Il n’en revint pas

Son cœur à elle

Jamais remis

Sa petite-fille hérita

De l’appartement

Au cinquième

Immeuble haussmannien

Le timbre n’a plus

D’importance

D’apparence

La lettre du fiancé

Dormit

Si longtemps

Sous le paillasson

Et lui sous terre.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s