boul. Henri-Bourassa, inspiration, Montréal, poésie, urbanisme

Cœur-pierre

Coeur-pierre

Anfractuosité dans le bitume

Les pluies diluviennes

Et les travaux

De la voirie

Avaient poussé

Cette pierraille

À combler le vide

À remplir le creux

Surprise du passant poète

Voyant des choses

Là où les autres ne voient rien

J’ai vu ce joli cœur

Je vous en fais cadeau

Puisse-t-il mettre du beau

Puisse-t-il appliquer du baume

Sur votre heure.

 

© Photo, texte, Denis Morin, 2019

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s