Fleurs, inspiration, nature, poème d'autobus, poésie, roses, septembre

Rose tardive

IMG_20180917_124102[12119]

Éclose en septembre

La rose d’une teinte de confiserie

Ne saurait attendre

Indéfiniment les amants

Et leurs causeries de récamier

 

Ses jours sont comptés

Elle le sait

Ce qui la fait priser

Le présent

 

Mais un poète parlera d’elle

Bientôt

Au passé composé, s’il est quelque peu

Flemmard

À l’imparfait, s’il est quelque peu

Amnésique

Au passé simple, s’il est enclin

À la nostalgie

Au futur simple, dans l’espoir

De voir refleurir le rosier.

 

© photo, texte, Denis Morin, 2018

 

 

 

3 réflexions au sujet de “Rose tardive”

  1. C’est pas pour rien si les anciens Grecs et Romains identifiaient la rose aux déesses de l’amour, à savoir Aphrodite et Venus, respectivement !
    Ah, on s’imagine que depuis Ronsard, tout a déjà été dit sur la rose et ses vertus, mais en fait, il existe autant de façon de l’honorer qu’il existe de variétés de roses.

    Des applaudissements sincères et vigoureux, Denis, pour cette poésie intemporelle.

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s